Les dessous de Paris

mai 16

Paris est un gruyère.

 

Un gros gruyère plein de trous. D’ailleurs, pour  nous, qui visitons régulièrement, il est bien commun de voir des immeubles qui ont tellement bougés que les sols ne sont plus droits, des cages d’escalier tellement tordues qu’elles menacent de s’effondrer. Alors qu’il y a-t-il sous nos pieds?

Paris a été construit sur des carrières. Les belles pierres de nos immeubles ne viennent pas de bien loin,  on creusait dessous pour construire dessus. Ce n’est donc pas sans laisser des trous! Aujourd’hui, l’inspection générale des carrières établit les plans de carrière et lorsque vous achetez un appartement, votre notaire vous remet le plan des sous-sols. Chaque propriétaire en est responsable, si votre immeuble bouge trop, il vous faudra peut-être combler des vides de carrières à 15 mètres sous terre par des injections de béton qui durcissent et renforcent ainsi le terrain.

Les façades fissurées viennent bien souvent d’un affaissement des sous-sols. Cela peut-être le résultat de plusieurs causes. Les plafonds des carrières commencent à s’affaisser créant « une cloche de fontis », le vide se rapproche du sol et celui-ci s’affaisse, en entrainant dans le pire des cas, l’effondrement de l’immeuble.

 

Sinon, les remblais installés par les carriers à l’époque vieillissent et se tassent, fragilisant ainsi les fondations de votre construction. Enfin, dans les zones de gypse (une sorte de pierre assimilable à de la craie), quand le niveau des nappes phréatiques s’élève, il peut se créer des poches de dissolution, le gypse se dissous dans l’eau et laisse du vide ou une roche très très friable. La encore, c’est une bien mauvaise chose pour l’immeuble!

Le processus de fontis peut ainsi être réactivé ou très nettement accéléré par des infiltrations d’eau dans des terrains de recouvrement. De plus, la dissolution des calcaires et du gypse peut être aggravée par des circulations d’eau non saturée liées à des fuites de canalisation. Donc attention et entretenons nos immeubles!

Vous pouvez vous renseigner sur l’état de votre sous-sol auprès de l’IGC (inspection général des carrières)

http://i57-rens.paris.fr/rens-site/jsp/site/RunStandaloneApp.jsp?page=formengine&form=rens